{ESSAI} TOYOTA GT86 : SPORTIVE DE L'ANNEE

Des news? des essais? des comparatifs ! c'est ici que sa s'passe !
autopassion
Nouveau
Nouveau
Messages : 14
Inscription : 03 mars 2013, 18:19
Votre voiture : aucune

{ESSAI} TOYOTA GT86 : SPORTIVE DE L'ANNEE

Messagepar autopassion » 03 mars 2013, 18:36

Après plusieurs années de calme plat, Toyota renoue avec la sportivité et de belle manière avec le coupé GT86. C’est donc avec le plus grand bonheur que nous essayons dans AutoPassion la Japonaise aussi élue « sportive de l'année » par nos confrères du magasine Echappement.

Alors que vaut ce petit coupé propulsé par ses 200 chevaux ? Mérite t’elle son titre de « sportive de l'année » ?

Essai.

Image

ESTHETIQUE

Ce petit véhicule joue la séduction et c’est réussi. Nous voici avec l’un des plus beau coupé du moment !

Sa ligne est racée et agressive pour un résultat final qui ne manque pas de caractère.

L’auto est basse, compacte et ses ailes musclées viennent renforcer ce dynamisme.

Becquet, toit « pagode », diffuseur, double sortie d’échappement, rien ne manque à cette GT86. Seules les « petites » jantes de 17 pouces viennent gâcher la fête car elles ne remplissent pas parfaitement les ailes.

Malgré cela, cette séductrice fait des ravages sur son passage !

Image

INTERIEUR

Image

1 ère question : Mon mètre quatre vingt quinze entrera t’il dans ce petit coupé…Yes ! Mais au millimètre près.

Siège reculé à fond, volant relevé, j’ai pu y entrer mais au chausse pied ! Mais une fois installé, la position de conduite est parfaite. Pas besoin de préciser que les places arrières deviennent anecdotiques dès que les conducteurs et passagers dépassent le mètre 70.

Revenons à l’essentiel, le design intérieur où le charme opère.

Volant, pommeau de vitesse et poignée de frein a main gainés de cuir, sièges baquets surpiqués de rouge à l’assise très basse, le ton est donné. Ces derniers assurent par ailleurs un maintien parfait et une position de conduite au top.

Le gros compte tours en position centrale, affichant une zone rouge débutant à 7500 tours/mn, accentue la touche de sportivité.

La qualité perçue est bonne même si des efforts supplémentaires sont encore à faire sur la qualité de certains plastiques.

Concernant les équipements, tout le nécessaire y est pour être à son aise : Climatisation automatique bi-zone, autoradio à écran tactile, allumage des feux, démarrage sans clé...

Image

Image


SUR LA ROUTE

Voici le moment le plus intéressant de l’article et de la journée.

La « sportive de l’année » est un vrai régal à piloter ! Oui piloter et non à conduire.

En mode « conducteur », la voiture n’a que peu d’intérêt. Le moteur est creux voir anémique en dessous des 5000 tours/mn. La fermeté des amortisseurs n’arrangeant pas les choses.

C’est en mode « pilote » que le mot plaisir prend tout son sens. Car cette voiture ne se conduit pas, elle se pilote !

Nous avons à faire à un vrai kart sur route. La direction et le train avant sont d’une précision chirurgicale et la prise de roulis inexistante.

Sur les petites routes de montagne cette GT86 s’exprime pleinement et s’apprécie à sa juste valeur. Elle permet d’enchainer les courbes avec une facilité déconcertante et à des vitesses inavouables.

Les différents modes de conduite vous permettront de rendre la voiture soit plus joueuse en mode "VSC SPORT" soit plus ultime en mode « OFF ».

Le premier rend l'ESP plus permissif et laisse la voiture patiner en sortie de courbe, mettant à contribution l’autobloquant "torsen".

La motricité est voulue perfectible de la part de Toyota, qui a équipé ses GT86 de pneus moyen de gamme, permettant ainsi à l’auto de « drifter » plus facilement et de la rendre plus amusante et prévisible dans ses décrochages.

Mais attention, nous avons à faire à une propulsion et les ardeurs seront vîtes refroidies si vous avez le pied droit trop lourd car un survirage n’est jamais bien loin.

Pas d’inquiétude, l'ESP redressera l’auto en mode « VSC SPORT ». D’ailleurs, je ne conseille le mode « OFF » qu’aux pilotes confirmés ayant l’habitude de ce genre d’auto.

Malgré tout, le comportement est sans faille et l’auto parfaitement équilibrée.

Le moteur qui l’alimente est un 2,0 litres atmosphérique à plat de 200 chevaux qui ne demandera qu’à s’exprimer qu’en condition extrême, c’est à dire au delà des 5500 tours/mn.

Passé ce régime, il devient rageur avec une sonorité qui le sera tout autant jusqu'à la rupture moteur à 7500 tours/mn.

Cependant, bien qu’il soit volontaire, ce 4 cylindres boxer manque d’un brin de folie. Une cinquantaine de chevaux supplémentaires lui aurait permis d’exploiter le châssis à son maximum.

Proposée en boite mécanique et boite automatique nous disposions pour l’essai de la boite auto à six rapports. Elle permet au pilote de tirer la quintessence du moteur jusqu’à la rupture (contrairement à une boite auto DSG qui ne le permet pas sur ces modèles sportifs). De plus, des à-coups à chaque passage de rapport agrémente le tempérament sportif de celle-ci.

Pour autant, je vous orienterais davantage vers la boite mécanique qui rend la voiture plus démonstrative.

Image


CONCLUSION

Vous l’aurez vu, cette Toyota GT86 est une pure sportive. Châssis au top, ambiance sport, design dynamique, moteur rageur, tout y est pour inciter le conducteur à vêtir sa combinaison de pilote.

La GT86 à la gueule de l’emploi et une poignée de chevaux supplémentaires l’auraient rendu parfaite.

Affichée à 40 000 euros, elle offre le rapport prix / puissance le plus intéressant du marché.



Les plus :

- Belle gueule
- Position de conduite
- Châssis
- Comportement

Les moins :

- boite auto trop longue
- manque quelques chevaux


http://www.autopassion.me/TOYOTA-GT86-R ... -_a31.html

Revenir vers « News-Essais-Comparatif auto/moto »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités