{ESSAI} NOUVELLE AURIS D4D 124 - HYBRIDE

Des news? des essais? des comparatifs ! c'est ici que sa s'passe !
michong_RC_bleu
Modérateur
Modérateur
Messages : 3886
Inscription : 03 mars 2006, 22:14
Votre voiture : BMW 130 i

{ESSAI} NOUVELLE AURIS D4D 124 - HYBRIDE

Messagepar michong_RC_bleu » 23 janv. 2013, 19:36

Redevenu premier constructeur automobile mondial en 2012, TOYOTA nous propose de débuter l’année 2013 au volant de cette nouvelle AURIS !

D’ailleurs, meilleurs vœux à tous !

Cette compacte nous est présentée dans sa toute nouvelle robe bien plus plaisante que sa devancière.

Contrairement à la golf (son ennemi jurée sur nos terres et pour cause, la VW golf devance la Auris sur notre marché), cette nouvelle version ose le changement.

Toyota a voulu à travers cette Auris redynamiser la gamme afin de donner du plaisir au volant.
Objectif atteint ?

L’essai va nous le révéler.

Image

Image


Esthétique :

Quelle fluidité ! Nous avons vraiment à faire à une toute nouvelle Auris.

Toyota la voulait plus attrayante et c’est réussi ! La caisse abaissée de 55 mm et sa ligne plus affirmée la rendent agréable à l’œil et ce, quel que soit l’angle de vue.

La nouvelle calandre au design « Under priority » vient renforcer cet esprit dynamique avec des blocs optiques effilés et des feux de jour à LED.

Certains y retrouveront un air de tel ou tel modèle et je vous l’accorde, moi aussi.

Cela n’empêchera pas cette Auris d’avoir une personnalité qui lui est propre et elle se démarquera sans nul doute de la concurrence.

Image

Image

Image


Intérieur :

L’autre objectif majeur de Toyota était d’améliorer la qualité perçue et la aussi c’est réussi.

La console centrale (très verticale) respire le sérieux grâce à une meilleure qualité de finition. L’écran central est tactile et est très fonctionnel. Cependant il souffre d’une faible résolution d’affichage.

Allié à un tableau de bord recouvert de cuir et de plastiques moussés ainsi que des sièges mi cuirs mi tissus, cet intérieur offrira à ses passagers tout le confort qu’il recherche.

Malgré tout, l’ensemble reste terne et manque de fantaisie.

Avec une hauteur d’assise réduite de 40 mm, les sièges offrent une très bonne position de conduite quel que soit le gabarit. Le réglage lombaire électrique vient renforcer l’agrément.

A noter que la version hybride dispose d’un volume de coffre identique à la version diesel grâce à des batteries disposées sous les sièges arrières.

Image

Image


Sur la route :

A l’image de l’esthétique, Toyota a voulu proposer au conducteur de la Auris une conduite dynamique et c’est chose faite.

Au premier passage de dos d’âne j’ai craint le pire concernant le dynamisme de cette auto. En effet, comment une voiture peut elle être aussi souple et à la fois avoir un bon comportement routier !?

Et pourtant Toyota la fait. Les amortisseurs offrent un compromis confort / tenue de route très intéressant.

L’abaissement du centre de gravité doit y être aussi pour quelque chose.

Le train avant fait preuve d’une grande précision, à l’image de la direction assistée électrique tant dit que le train arrière suivra la cadence sans se montrer capricieux.

Cependant, attention à ne pas trop forcer le rythme tout de même car l’ESP vous remettra sur le droit chemin, au sens propre comme au sens figuré. N’oublions pas que nous avons à faire à une compacte familiale et non à une sportive.

Le moteur diesel D4D de 124 chevaux couplé à une boite 6 vitesses offre du bon et du moins bon.

Ce dernier souffre d’une sonorité un peu rugueuse, qui nous rappelle que nous sommes bien dans un diesel. Le start and stop sait se montrer discret malgré tout.

La boite de vitesse pèche par la longueur de ses rapports ce qui imposera au conducteur un rétrogradage pour se relancer sur la 4 voies.

Mise à part ces inconvénients, le moteur se montre volontaire et expressif grâce à son couple de 310 nm présent des 1600 tours et il suffira amplement à vous donner du plaisir sur nos routes.

Dernier point et non des moindres, l’insonorisation sur 4 voies est juste excellente.



Alors Diesel ou hybride


Ayant eu la chance de la comparer avec sa sœur Hybride, cette version D4D se montre plus à l’aise sur grande route. Si vous êtes un gros rouleur (+ de 20 000 km / an) et amateur de 4 voies, cette version sera pour vous.

La version hybride elle, est une vraie citadine. Son terrain de jeu sera la ville et les embouteillages !

Elle vous incitera à lever le pied et à avoir une conduite douce afin d’apprécier le confort sonore qu’elle propose en mode électrique notamment.

Sur les petites routes de montagne, quand la D4D vous poussera à appuyer sur le champignon pour mettre en action le turbo, l’hybride vous en dissuadera par son bruit de moteur façon « tondeuse ».

La consommation de la version hybride sur un parcours 4 voies - ville : 6 litres / 100 km

La consommation sur un parcours route de montagne - 4 voies : 7 litres / 100 km.

Image


Conclusion

Vous l’aurez compris, cette nouvelle Auris tient toutes ses promesses.

Loin des standards allemands en terme de qualité de finition, elle se défendra avec ses armes, c’est à dire son confort et le plaisir qu’elle procure au volant. Ajoutez à cela la réputation de fiabilité de la marque.

Affichée à 31 000 Euros en version D4D 124 chevaux et à partir de 26 000 euros en version hybride, elle aura son mot à dire sur le marché des compactes.

Image


Points positifs :

- Confort
- Insonorisation
- Comportement
- Look
- Moteur coupleux

Points négatifs :

- Moteur rugueux
- Quelques plastiques de piètres qualités
- Console centrale terne


Plus de photo ici ==> http://www.flickr.com/photos/fca974-pho ... 593585640/
"Tomber sept fois, se relever huit fois"

Revenir à « News-Essais-Comparatif auto/moto »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité